consanguinité


consanguinité

consanguinité [ kɔ̃sɑ̃g(ɥ)inite ] n. f.
• 1277; lat. consanguinitas
Didact. Lien qui unit les enfants issus du même père. Degré de consanguinité. filiation. Par ext. Parenté héréditaire.

consanguinité nom féminin (latin consanguinitas) Parenté par le sang de personnes ayant un ancêtre commun (parenté cognatique). Parenté du côté paternel.

consanguinité
n. f. Didac.
d1./d Parenté du côté du père.
d2./d Par ext. Parenté proche notam. entre conjoints.
d3./d BIOL état d'individus consanguins.

⇒CONSANGUINITÉ, subst. fém.
A.— Relation entre les enfants d'un même père; relation de parenté entre descendants d'un ancêtre proche commun. Liens, rapports de consanguinité. Degré de consanguinité. Somme des générations en remontant à l'ancêtre commun.
Rem. 1. Huysmans (Là-bas, t. 2, 1891, p. 211) emploie la var. consanguinéité. 2. Consanguinité possède tous les emplois spéc. de consanguin.
P. ext. Toute parenté physique, par le sang. Des parentés d'âme, indépendantes de toute consanguinité (BLOY, Journal, 1899, p. 354).
P. métaph. Affinité profonde. La consanguinité des esprits; consanguinité avec qqn :
Il y a entre les deux peuples connexion intime, consanguinité incontestable. Ils sortent des mêmes sources; ...
HUGO, Le Rhin, 1842, p. 452.
B.— P. méton., rare. Communauté des descendants d'un même ancêtre. Au sein de la consanguinité humaine (TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, p. 152).
Prononc. et Orth. :[] ou []. [-gi-] ds BARBEAU-RODHE 1930 et PASSY 1914; cf. aussi ds FÉR. 1768 et GATTEL 1841. [-gyi-] ds Lar. Lang. fr., Pt Lar. 1968 et Pt ROB.; cf. aussi ds FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, NOD. 1844, BESCH. 1845, FÉL. 1851, LITTRÉ (qui note cependant que la prononc. [-gi-] serait préférable par souci d'harmonie avec consanguin) et DG. Pour les ouvrages cf. KAMM. 1964, p. 156 et ROUSS.-LACL. 1927, p. 155. [-gi-] ou [-gyi-] ds WARN. 1968; cf. aussi ds FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 343. Pour cette hésitation cf. encore BUBEN 1935, § 186. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1277, 7 janv. (Ord. de Phil. III ds GDF. Compl.). Empr. au lat. consanguinitas « lien du sang, de parenté » pris souvent au sens large de « communauté d'origine ». Fréq. abs. littér. : 24.

consanguinité [kɔ̃sɑ̃gɥinite] n. f.
ÉTYM. 1277; lat. consanguinitas, de consanguineus. → Consanguin.
Didact., dr. Lien qui unit les enfants issus du même père. || Degré de consanguinité. Filiation.Par ext. Parenté héréditaire.
0 (…) ma quadrisaïeule prit pour mari, après dispenses pour second et quatrième degré de consanguinité, son cousin Michel-Donatien de Crayencour.
M. Yourcenar, Archives du Nord, p. 85.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Consanguinite — Consanguinité La consanguinité est le fait que deux individus, ayant une parenté assez étroite se reproduisent entre eux et obtiennent une descendance. La consanguinité peut être plus ou moins forte selon que, si on prend le cas de l espèce… …   Wikipédia en Français

  • consanguinité — CONSANGUINITÉ. s. f. (l U fait diphthongue avec l I.) Parenté du côté du père. Degré de consanguinité …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • consanguinité — Consanguinité, Consanguinitas, Liu …   Thresor de la langue françoyse

  • Consanguinité — La consanguinité est définie comme étant le résultat d’une reproduction sexuée entre deux individus apparentés (c est à dire ayant un ou plusieurs ancêtres communs). Pour un descendant donné, elle est d’autant plus importante que le lien de… …   Wikipédia en Français

  • consanguinité — (kon san gui ni té ; ui prononcé comme dans huile, d après l Académie ; d autres prononcent con san ghi ni té ; cette dernière prononciation est préférable puisqu on dit kon san ghin) s. f. Terme de droit. La parenté du côté du père. Les degrés… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONSANGUINITÉ — s. f. (L U fait diphthongue avec l I.) Il se disait, chez les Romains, de La parenté du côté du père. Degré de consanguinité.   Il se dit, en Droit canon, et seulement en matière de mariage, de Toute sorte de parenté, soit du côté du père, soit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CONSANGUINITÉ — n. f. Parenté du côté du père chez les Romains. Degré de consanguinité. Il se dit, en termes de Droit canon, et seulement en matière de mariage, de Toute sorte de parenté, soit du côté du père, soit de celui de la mère …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Consanguin — Consanguinité La consanguinité est le fait que deux individus, ayant une parenté assez étroite se reproduisent entre eux et obtiennent une descendance. La consanguinité peut être plus ou moins forte selon que, si on prend le cas de l espèce… …   Wikipédia en Français

  • PARENTÉ (SYSTÈMES DE) — En français, le mot «parenté», d’après Littré, peut avoir deux sens différents: il désigne, d’une part, la consanguinité, d’autre part, «collectivement, tous les parents et alliés d’une même personne». En anthropologie sociale, l’étude de la… …   Encyclopédie Universelle

  • FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille — Tout le monde sait ou croit savoir ce qu’est la famille. Elle est inscrite si fortement dans la pratique quotidienne, elle est d’une expérience si intime et si «familière» qu’elle apparaît de façon implicite comme une institution allant de soi,… …   Encyclopédie Universelle